Politiques foncières et bonne gouvernance

Symposium international et formations

Organisés conjointement par la Fédération internationale des géomètres, le Fédération des géomètres francophones et l’Ordre des géomètres du Cameroun

Yaoundé, Cameroun, 21 oct. - 25 oct. 2013

L’amélioration des politiques foncières et la bonne gouvernance sont des objectifs partagés par plusieurs organisations internationales. C’est le cas de l’Union africaine avec l’Initiative sur les politiques foncières[1], de la Banque mondiale avec le Cadre d’Analyse de la Gouvernance Foncière[2] et de la FAO avec les Directives volontaires sur le foncier et  de ONU Habitat avec la résolution GC23/17 dans laquelle elle demande aux États membres de promouvoir la sécurité foncière pour tous les segments de la société, en reconnaissant et en respectant une pluralité de régimes fonciers, l'adoption de formes alternatives d'administration des terres et des registres fonciers avec les systèmes classiques de gestion des terres.

 

Ces initiatives régionales et mondiales visent à assurer la sécurité foncière et l'accès équitable aux terres, aux pêches et aux forêts, afin d'éliminer la faim et la pauvreté,  soutenir le développement durable et améliorer la gestion de l'environnement.

 

Les Directives volontaires sur le foncier ont été formellement approuvées par le Comité sur la sécurité alimentaire mondiale (CSA), le 11 mai 2012. Le GLTN, Réseau mondial d'outils fonciers[3] (dont  le Secrétariat est abrité chez ONU Habitat) poursuit des objectifs similaires dans le développement d'outils fonciers en faveur des pauvres (comme le modèle de tenure sociale[4], les Critères d'évaluation des genres et la transparence dans l'administration des terres). Il en est de même avec le consortium tripartite de la Commission de l'Union africaine (CUA), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), qui soutient l'initiative de la politique foncière dont le but est de permettre la meilleure utilisation des terres afin de donner une impulsion au développement de l'Afrique.

 

Les géomètres possèdent à la fois la connaissance et les compétences professionnelles pour contribuer à ces initiatives. Ils sont des acteurs-clé dans le domaine foncier et la mise en œuvre des politiques foncières et la bonne gouvernance des terres. Par conséquent, la communauté des géomètres doit être un facilitateur et un catalyseur dans la gestion du changement qui est nécessaire pour la réalisation de bonnes politiques foncières et la bonne gouvernance des terres. Elle doit également appuyer la mise place de systèmes d’administration foncière, infrastructures fondamentales à la bonne gouvernance foncière et au développement durable.

 

Conscients des responsabilités qui incombent aux géomètres et dans le but de soutenir l’amélioration de la gouvernance foncière en Afrique, la Fédération internationale des géomètres (FIG) et la Fédération des géomètres francophones (FGF) souhaitent travailler avec leurs consoeurs et confrères africains et les partenaires institutionnels internationaux et régionaux  à l’amélioration de leur environnement professionnel et au développement de leurs compétences afin de contribuer efficacement à ces initiatives.



[1] En anglais Land Policy Initiative (LPI)

[2] En anglais : Land Governance Assessment Framework (LGAF)

[3] En anglais : Global Land Tools Network (GLTN)

[4] En anglais : Social Tenure Domain Model (STDM)